L’étude de sol est nécessaire dans le but d’installer un assainissement. C’est une étude qui est importante dans le but de choisir la plupart des filières de traitement. Cela permet de définir les caractéristiques du sol mais également l’importance de la présence d’eau. L’ étude d’assainissement permet également de définir la topographie du terrain.

Une étude de sol pour l’assainissement se compose de plusieurs éléments différents : la texture, la perméabilité du sol, la présence de roches et/ou de rochers, la profondeur des terres, la présence d’eau (en permanence ou bien ponctuellement), de nappe phréatique (et la profondeur de celle-ci), si la zone est inondable ou non ainsi que l’analyse hydrogéologique du sol.

Une telle étude permet de réaliser un relevé topographique qui permet d’analyser notamment la pente du terrain. Cela permet aussi de réaliser un relevé des limites du terrain, des puits, du plan de cadastre et de compléments qui vont permettre de définir où l’assainissement doit être mis en place.

A noter qu’une bonne étude d’assainissement permet également de rappeler les règles locales d’urbanisme.

Cette étude est très utile car cela permet de définir comment l’eau peut être épurée et rejetée par la suite une fois celle-ci assainie. L’étude du sol et de l’évacuation de l’eau usée est importante afin de permettre une vitesse d’évacuation sereine, mais également de connaître l’absence de nappe phréatique permanente ou ponctuelle.

S’ajoute à celui une étude de la perméabilité du sol. Il faut savoir que les différences structurelles du sol jouent énormément sur l’absorption des eaux usées. Un sol sableux permet par exemple un écoulement rapide alors qu’un sol argileux, imperméable, peut signifier que l’eau doit être évacuer vers un fossé ou un exutoire.

L’étude de sol permet également d’évaluer la présence d’eau dans le sol. C’est une étape déterminante afin de choisir la bonne filière de traitement. Il faut faire attention de savoir si le sol contient de l’eau. Si c’est le cas, cela ne permet pas de mettre en place des filières de traitement de type d’épandage ou de filtre à sable. Quand un sol est hydromorphe, donc saturé en eau, il faut faire attention à ce que des solutions soient mises en place.

Un relevé topographique est quant à lui nécessaire afin de choisir la bonne forme de traitement. Ce relevé permet de juger la nécessité ou non d’une pompe de relevage, la mise en place ou non d’un filtre à sable, etc.

Afin de mettre en place une bonne étude d’assainissement, il faut choisir son bon expert. Un bureau d’étude spécialisé dans ce domaine permet de proposer des solutions en rapport avec le terrain et ses capacités. Le coût d’une étude d’assainissement varie en fonction de la réalisation. Il est important de demander un devis afin de faire un diagnostic de vos besoins dans un premier temps.

Ainsi, l’étude permet une description détaillée des travaux à réaliser et l’ordre dans lequel ils doivent être réalisés. L’étude permet également de définir la faisabilité technique et financière du projet, ce qui est important afin d’éviter des coûts excessifs. Il faut bien faire attention aux mesures conservatoires qui s’imposent dans ce genre de situations.