Alors que les constructions d’habitations en France n’ont de cesse de proliférer. Une étude de sol reste indispensable afin d’éviter tous les sinistres causés par des défauts provenant du sol sur lequel est construit le bâtiment. Les problèmes du type carrelage gondolé, fenêtres bloquées, murs fissurés, etc. peuvent être évités. Une étude de sol avant le démarrage des travaux permet de sécuriser votre investissement et surtout d’avoir l’expertise d’un professionnel qui va savoir où construire et comment construire les fondations notamment.

Au moment de construire, il est donc important de faire en sorte que tous les dangers provenant du sol soient identifiés pour éviter les soucis par la suite. Par exemple, un sol argileux peut gonfler dès lors qu’il y a de l’humidité. Ou alors si le sol est médiocre, le terrain peut glisser. L’étude de sol est le seul moyen de savoir si votre terrain peut être constructible et surtout cela permet de déterminer la façon dont il faut construire les fondations de votre habitation.

Attention, l’étude de sol est avant tout une méthode de prévention. Une mauvaise gestion de l’étude peut coûter cher à la fois en temps et en argent. Il est important que tous les acteurs du projet sachent comment construire l’habitation avant de commencer les travaux. En effet, un sinistre peut ralentir un projet : avec le service après vente, les expertises, les assurances, etc. Il vaut mieux faire ses travaux en toute sérénité et faire appel à une société spécialisée dans les études de sol est indispensable pour éviter le stress.

C’est d’autant plus important que dès qu’un problème survient, les propriétaires doivent quitter les lieux le temps de l’expertise et que les travaux soient réalisés afin d’éviter tous problèmes supplémentaires. Les types de projets les plus exposés à ce type de risques liés au sol sont généralement les maisons individuelles, les extensions, ou les locaux commerciaux de petites et moyennes surfaces. C’est dans ce genre de situation que l’étude de sol est le plus important. Il faut tenir compte des risques géotechniques et adapter le projet en fonction des résultats de l’expertise.

L’étude géotechnique permet de voir quels types de fondations, les améliorations à apporter ou encore comment renforcer le sol. Lors de l’étude, plusieurs tests sont réalisés, que cela soit des carottages à 6 ou 10m, des essais pressiométriques, une étude du niveau de la nappe phréatique, et de la qualité du sol et quand on connaît le coût d’une étude de sol par rapport au prix des sinistres qui peuvent arriver, on comprend qu’il vaut mieux prévenir que guérir.