Cabinet étude de sol Lyon

Une étape indispensable pour adapter le projet au terrain

De toutes les études réalisées dans le cadre d’une construction, l’étude de sol est sans doute la plus importante. Bon nombre d’experts et de responsable civil en aménagement la recommande même en avant-projet. Mais en quoi pourrait bien nous être utile les informations obtenues d’une telle étude ? Pour rappel, le sol est la surface sur laquelle toute infrastructure terrestre, quelle que soit sa taille, repose. Lui consacrer une partie de son budget dans l’analyse de sa structure et texture ne doit pas être perçu comme une perte de temps encore moins d’argent.

Objet de l’étude et rôle du géotechnicien

L’étude de sol, plus communément connu sous le nom technique étude géotechnique, est un ensemble de technique utilisé en bâtiment pour connaître les caractéristiques du sous-sol d’un terrain. L’objectif de l’étude étant de trouver un système permettant d’obtenir une meilleure interaction sol-structure. Autrement dit, obtenir le plus de données exploitable pour que les futures fondations et dallages puissent s’adapter à la nature du sol. Cette prise en compte des différentes caractéristiques du sol permet en effet d’avoir un meilleur rapport sécurité/coût. Puisqu’il est surtout question de sécurité et de gestion de risques, c’est à un professionnel que revient la tâche d’effectuer cette mission.

Qui de mieux dans ce domaine qu’un géotechnicien pour mener à bien ce travail. Ce professionnel aura donc pour mission de définir l’état géologique (texture du sol), hydrologique (présence de nappe phréatique et perméabilité du sol) et topographique (pente et strate) du terrain étudié. Il aura également la tâche de détecter les aléas existant afin d’évaluer les facteurs de risques naturels. C’est encore à lui d’en déduire la faisabilité du projet, le choix des matériaux à utiliser ainsi que le dimensionnement des infrastructures.

Répartition et déroulement de l’étude de sol

Pour que l’étude de sol se réalise sans encombre et dans les règles de l’art, le géotechnicien se doit de respecter son cahier des charges. En effet, l’étude géotechnique n’est tout autre qu’un contrat entre le client et le cabinet d’étude. Ce dernier aura donc à présenter à la fin du contrat un rapport d’étude géotechnique en guise de livrable. Mais avant d’en arriver à ce résultat, au moins deux phases ont été entreprises par le géotechnicien. Il s’agit entre autres de la phase d’investigation et de la phase d’ingénierie.

La première consiste obtenir des informations relatives à la nature du sol. C’est en effet dans cette phase que seront étudiées les diverses caractéristiques du sol comme nous l’avons déjà expliqué plus haut. Différentes moyens techniques seront utilisées lors de cette étape telle que la reconnaissance visuelle, le sondage ou encore le forage. Une partie de l’étude sera confiée généralement à des laboratoires spécialisés. De cette analyse, une autre synthèse sera effectuée, mais cette fois-ci dans le but de modéliser de nouveaux paramètres pour adapter le projet. Cette phase est appelée « phase d’ingénierie » puisqu’une grande partie des solutions d’ordre techniques y sont proposées avec toutes les précautions nécessaires.